Les éditions Sillage !

  • Les Golovlev

    Mikhaïl Saltykov-Chtchedrine

    • Sillage
    • 24 Octobre 2018

    Les Golovlev, publié en 1880, retrace la décadence d'une famille de grands propriétaires terriens dans la Russie du XIXe siècle. Dans ce roman à consonance autobiographique, des personnages rongés par la folie, l'avarice, l'hypocrisie et l'absence de perspectives intellectuelles deviennent peu à peu les agents de leur propre destruction.

    Cette fresque d'un pessimisme sans remède est considérée comme le chef-d'oeuvre de son auteur et l'un des grands romans de la littérature russe.

  • Le Napoléon de Notting Hill

    Gilbert Keith Chesterton

    • Sillage
    • 14 Janvier 2021

    Dans l'Angleterre du futur, la démocratie a laissé la place à un vague despotisme, à la tête duquel un Roi nommé à vie est tiré au sort. Tout se passe le mieux du monde, jusqu'au jour où le hasard désigne Auberon Quin, fonctionnaire dans un ministère quelconque et redoutable amateur d'humour au second degré.

    Sa première et principale réforme vise à redonner aux différents quartiers de Londres le goût de traditions historiques parfaitement fantaisistes : bannières flamboyantes, hérauts et hallebardiers se multiplient dans le Londres moderne, où ils s'avèrent fort encombrants. Mais cette plaisanterie so british va faire renaître de vieilles passions, qu'on croyait rendues caduques par le capitalisme moderne...

    Présenté ici dans une traduction révisée, Le Napoléon de Notting Hill, roman féroce et jubilatoire, est l'un des plus textes les plus célèbres de Gilbert Keith Chesterton (1874-1936).

  • Le grand escroc

    Herman Melville

    • Sillage
    • 15 Octobre 2006

    Un premier avril, au lever du soleil, un homme vêtu de couleurs pâles apparut sur le quai de la ville de Saint-Louis.

    Le Grand Escroc, dernier roman publié par Herman Melville, retrace la fructueuse journée d'un fabulateur machiavélique, monté à bord d'un vapeur, sur le Mississipi. Imprévisible, insaisissable, il use des plus surprenantes métamorphoses pour placer le genre humain face à ses ridicules - et à ses éternelles contradictions.

  • L'hérésiarque & cie

    Guillaume Apollinaire

    • Sillage
    • 8 Novembre 2016

    Recueil de seize contes écrits entre 1902 et 1910, période durant laquelle sont composés les poèmes d'Alcools, L'Hérésiarque est le premier livre publié par Apollinaire.
    De la Rhénanie jusqu'à Nice, en passant par Stavelot, Rome ou Prague, les villes que ses propres vagabondages l'ont amené à explorer sont le prétexte d'intrigues singulières, mystérieusement colorées par l'érudition que lui ont fournie ses inlassables flâneries bibliographiques.
    Peuplé de cardinaux rêveurs, d'assassins retors, d'amoureux éconduits mais entêtés, de chiffonniers mégalomanes et d'une vaste collection de prêtres improbables, L'Hérésiarque est une démonstration parfaitement maîtrisée du talent de prosateur d'Apollinaire.

  • Le journal d'un fou et autres nouvelles

    Xun Lu

    • Sillage
    • 30 Novembre 2015

    Je viens seulement de comprendre que j'ai vécu toutes ces années en un lieu où l'on se repaît de chair humaine depuis quatre mille ans. Mon frère venait de prendre la maison en charge lorsque notre petite soeur est morte ; qui sait s'il n'a pas mélangé sa chair à nos aliments, pour nous en faire manger à notre insu. Il se peut que, sans le savoir, j'aie mangé quelques bouchées de ma soeur, et voilà mon tour venu...^ Récit d'un délire paranoïaque tout autant que parabole ironique sur la Chine d'avant Mao, Le Journal d'un fou est la nouvelle qui rendit célèbre Lu Xun (1881-1936), premier écrivain chinois de la modernité.

    En stock

    Ajouter au panier
  • La grande cuisine a, en France, depuis longtemps conquis ses lettres de noblesse, et nous le devons en bonne partie à des hommes tels que Dodin-Bouffant. Véritable artiste, il joint au génie créateur toutes les qualités éminentes du connaisseur chevronné, à commencer par un appétit d ogre.Entouré d un petit cercle de gastronomes triés sur le volet, fidèlement épaulé par une auxiliaire de talent que les têtes couronnées lui envient, Dodin ira jusqu au bout de lui-même pour défendre son idéal d une cuisine que seules la plus fine intelligence et la plus étonnante sensibilité peuvent faire approcher de la perfection.Hommage à Brillat-Savarin, auquel son personnage emprunte nombre de traits, La Vie et la Passion de Dodin-Bouffant est devenu, depuis sa parution en 1924, un classique de la littérature gastronomique.

  • La mort de la phalène

    Virginia Woolf

    • Sillage
    • 25 Juin 2012

    Les phalènes que l'on voit voler dans la lumière du jour sont improprement appelées phalènes ; jamais elles ne font naître cette sensation de bien-être venue des nuits d'automne profondes et du lierre en fleur, sensation que le plus ordinaire des papillons de nuit, dormant dans l'ombre du rideau avec ses ailes doublées de fauve, éveille immanquablement en nous.

    Comment caractériser les six étranges nouvelles qui composent ce recueil : récits, poèmes en prose ? Fables hybrides où le rêve est une façon d'explorer la réalité, ils comptent indubitablement parmi les plus remarquables des textes courts que Virginia Woolf ait écrits. Elle publia cinq d'entre eux de son vivant, dans l'unique recueil qu'elle ait choisi de faire paraître. Le sixième, La Mort de la phalène, terrible et merveilleuse parabole sur la beauté, la fragilité et l'inutilité de toute vie, parut un an après son décès.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le tatouage et autres récits

    Jun'Ichirô Tanizaki

    • Sillage
    • 16 Juin 2010

    Seikichi, un jeune tatoueur, est en passe de devenir l artiste le plus réputé de Tokyo. Des plus fameuses courtisanes jusqu à l amateur éclairé, tous se disputent l honneur de lui confier la décoration de leur épiderme. Insensible au succès, Seikichi est rongé par l envie ardente de réaliser son chef-d oeuvre. Il lui faut pour cela trouver une femme très jeune et d une beauté incomparable. Les années passent, et le hasard met sur son chemin celle qu il attendait...

    En stock

    Ajouter au panier
  • Un soir chez Blutel

    Emmanuel Bove

    • Sillage
    • 27 Novembre 2018

    Quelques années après la fin de la Première Guerre mondiale, Maxime, un jeune vétéran, revient de Vienne, où il était parti faire fortune après l'armistice. N'ayant réussi à rien, sans un sou en poche, il reprend contact avec un ancien ami, André Blutel, dès son arrivée.

    Blutel, devenu médecin, l'invite à dîner dans le bel appartement que lui a installé sa maîtresse. Cinq invités les rejoignent. Au fil de la soirée vont se faire jour la somme des luttes, des mesquineries, des résignations par lesquelles tous ces petits-bourgeois ont dû passer pour conquérir leur statut social et s'y cramponner.

    Maxime n'a jamais su ni autant qu'eux voulu réussir. Ce soir-là, chez Blutel, il parviendra enfin à l'admettre, et peut-être même à comprendre pourquoi.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Traité de la vie élégante

    Honoré de Balzac

    • Sillage
    • 7 Novembre 2011

    Le Dandysme est une affectation de la mode. En se faisant Dandy, un homme devient un meuble de boudoir, un mannequin extrêmement ingénieux qui peut se poser sur un cheval ou sur un canapé, qui mord ou tète habilement le bout d'une canne ; mais un être pensant ?... jamais. L'homme qui ne voit que la mode dans la mode est un sot. La vie élégante n'exclut ni la pensée, ni la science : elle les consacre. Elle ne doit pas apprendre seulement à jouir du temps, mais à l'employer dans un ordre d'idées extrêmement élevé. (Honoré de Balzac)

    En stock

    Ajouter au panier
  • Les morts concentriques

    Jack London

    • Sillage
    • 11 Avril 2013

    La folle cupidité des hommes des grandes cités, la rouerie des trafiquants du Klondike, les aspirations bourgeoises des indigènes d'un atoll du Pacifique. Les décors des trois nouvelles de ce recueil sont aussi différents que chers à London ; il y met en scène des personnages aux prises avec leurs passions, nobles ou mesquines, et confrontés à la violence éternelle du monde qui les entoure.

    Ce volume contient : Les Morts concentriques, La Face perdue et La Maison de Mapuhi. Ces nouvelles avaient été choisies en leur temps par Jorge Luis Borges pour donner la pleine mesure de la diversité du talent de London, dans le cadre de la Bibliothèque de Babel dont il était l'éditeur.

    En stock

    Ajouter au panier
  • De l'essence du rire

    Charles Baudelaire

    • Sillage
    • 28 Février 2008

    Dans ce court essai philosophique rédigé de 1855 à 1857, année de publication des "Fleurs du mal", Baudelaire énonce l'une des thèses marquantes de son esthétique : le rire est satanique, il est le signe de l'imperfection de l'homme, de son orgueil et de son angoisse. Le travail de Baudelaire inaugure une conception moderne du rire Lautréamont et André Breton s'en feront l'écho.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Comment meurt la littérature

    George Orwell

    • Sillage
    • 29 Mars 2021

    Dans un futur lointain, nous apprendrons peut-être à dissocier la création littéraire de l'honnêteté intellectuelle.

    Pour l'heure nous savons seulement que l'imagination, tout comme certains animaux sauvages, n'est pas féconde en captivité. Tout écrivain ou journaliste qui nie cela appelle, en réalité, a` sa propre destruction.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Vierges folles

    Adrienne Monnier

    • Sillage
    • 30 Septembre 2021

    Figure incontournable du Paris littéraire de l'entre-deux-guerres, compagne de Sylvia Beach et proche amie de James Joyce, Adrienne Monnier fut également l'auteur de plusieurs brèves nouvelles, dont Vierges folles est sans doute la plus marquante. Chronique de l'existence farouchement indépendante d'une petite bande de jeunes femmes, Vierges folles nous donne à voir la pauvreté, les amours malheureuses, les espoirs déçus - toujours vaincus par une irrépressible envie de vivre.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Esther Kahn

    Symons

    • Sillage
    • 21 Octobre 2019

    À dix-sept ans, Esther Kahn, fille de modestes couturiers, prend la décision irrévocable de consacrer sa vie à la scène ; elle parvient très vite à jouer de petits rôles, et en peu de temps vit une ascension spectaculaire. Quelque chose manque à son jeu cependant : de l'avis de son plus proche ami, une certaine forme de maturité - l'expérience de l'amour, et celle de la souffrance. Elle fait alors la connaissance d'un jeune metteur en scène au talent prometteur... Paru en 1902, Esther Kahn est un portrait de femme d'une magistrale concision. Porté à l'écran par Arnaud Desplechin en 2000, c'est l'un des rares textes de fiction écrits par Arthur Symons (1865-1945), poète et critique littéraire, ami de Thomas Hardy, Joseph Conrad ou James Joyce.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Ce qu'il faut de terre à l'homme

    Léon Tolstoï

    • Sillage
    • 26 Octobre 2020

    James Joyce, dans une lettre à sa fille datée d'avril 1935, écrivait qu'il tenait Ce qu'il faut de terre à l'homme pour « la plus grande histoire jamais écrite ».

    Dans ce conte fantastique sur la cupidité et la vanité des désirs humains, Tolstoï raconte comment un paysan russe trop ambitieux voit tout à coup ses projets étrangement favorisés par le Diable...

    Inspiré à son auteur par un séjour dans la province de Samara, sur les terres des peuples bachkirs, Ce qu'il faut de terre à l'homme, publié en 1886, reste l'une des plus célèbres nouvelles de Tolstoï.

  • Dans le ciel

    Octave Mirbeau

    • Sillage
    • 21 Janvier 2020

    Écrit en 1892, Dans le ciel met en scène l'amitié d'un écrivain obscur, que la folie menace, et d'un peintre dont le personnage est très nettement inspiré de Vincent Van Gogh.

    Mirbeau, critique d'art averti, ne découvrit Van Gogh que peu de temps après sa mort, en 1890. Il fut l'un de ses premiers et plus fervents admirateurs, et contribua grandement à faire connaître son oeuvre.

    Entrepris dans une période de profonde remise en question, Dans le ciel est un hommage magnifique et d'une grande justesse au « suicidé de la société », en qui Mirbeau voyait une sorte d'alter ego, dont il partageait les exigences impitoyables envers lui-même, l'intransigeance - et le goût dangereux pour l'absolu.

  • Sur la lecture

    Marcel Proust

    • Sillage
    • 18 Août 2011

    « Tant que la lecture est pour nous l'initiatrice dont les clefs magiques nous ouvrent au fond de nous-mêmes la porte des demeures où nous n'aurions pas su pénétrer, son rôle dans notre vie est salutaire. Il devient dangereux au contraire quand, au lieu de nous éveiller à la vie personnelle de l'esprit, la lecture tend à se substituer à elle, quand la vérité ne nous apparaît plus comme un idéal que nous ne pouvons réaliser que par le progrès intime de notre pensée et par l'effort de notre coeur, mais comme une chose matérielle, déposée entre les feuillets des livres comme un miel tout préparé par les autres et que nous n'avons qu'à prendre la peine d'atteindre sur les rayons des bibliothèques et de déguster ensuite passivement dans un parfait repos de corps et d'esprit. »

    En stock

    Ajouter au panier
  • Nuée d'oiseaux blancs

    Yasunari Kawabata

    • Sillage
    • 12 Mars 2009

    Nuée d'oiseaux blancs est écrit entre 1949 et 1952, dans un pays en pleine reconstruction, par un auteur déjà considéré comme l'un des plus grands romanciers japonais de son temps. Le héros est un trentenaire, fils unique ayant perdu ses parents. Célibataire, jouissant d'une fortune confortable, il ne sait pas bien quelle direction sa vie est en train de prendre. Il appartient à une génération qui a garndi sous les bombardements et ne sait plus que faire du legs esthétique et philosophique du Japon ancien. De la façon la plus inattendue, il se trouvera confronté à un dangereux héritage spirituel, sentimental et amoureux. Traduction d'Armel Guerne et de Bunkichi Fujimori

    En stock

    Ajouter au panier
  • Coeurs et visages

    Emmanuel Bove

    • Sillage
    • 24 Juin 2016

    André Poitou, honnête bourgeois d'une soixantaine d'années, vient d'être décoré de la Légion d'honneur. Après une vie de labeur consacrée au commerce de la chaussure, il est parfaitement satisfait de sa réussite. Son bonheur est pourtant teinté de mélancolie : célibataire et sans enfants, il prend peu à peu conscience de la solitude dans laquelle il s'est enfermé. Il entreprend donc de se bâtir une vie sociale, et sa Légion d'honneur est une splendide occasion d'offrir à l'ensemble de ses relations un grand banquet.
    Coeurs et visages est construit autour de ce seul banquet. Fascinante galerie de portraits, le roman de Bove fait défiler un frère aigri, des subordonnés modestes ou flagorneurs, des « amis » autoproclamés, une chanteuse à la plastique impeccable, un président de syndicat pince-sans-rire, un journaliste raté...
    Exercice de virtuosité d'une rare délicatesse, Coeurs et visages est l'une des plus belles réussites d'Emmanuel Bove.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le chevalier et la mort

    Leonardo Sciascia

    • Sillage
    • 14 Janvier 2021

    Le Chevalier et la Mort est l'un des derniers écrits publiés par Leonardo Sciascia (1921-1989). Rédigé alors qu'il se sait atteint d'une maladie incurable, ce roman ironique et érudit, forme de testament littéraire, met en scène l'un de ces policiers lettrés et blasés, sorte de double de l'écrivain, que l'on retrouve souvent dans son oeuvre.

    Une dernière fois, son personnage tente d'affronter l'hydre mafieuse, insaisissable, invisible et partout présente, contre laquelle Sciascia aura lutté aussi bien comme auteur que comme homme public.

    Roman crépusculaire, d'une élégance et d'une humanité rares, Le Chevalier et la mort compte parmi les grands textes de Sciascia.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le vieux garçon

    Adalbert Stifter

    • Sillage
    • 4 Avril 2014

    Orphelin de père et de mère, Victor vient tout juste d'achever ses études et s'apprête à prendre le poste que son tuteur lui a procuré. Mais un oncle fortuné, qui vit en reclus sur une île, au milieu d'un lac de haute montagne, exige expressément sa visite.

    Confronté à la rudesse du mystérieux vieillard, qui n'avait jamais manifesté pour lui le moindre intérêt, Victor verra ses repères et illusions bouleversés ; il repartira parvenu à l'âge d'homme.

    Précédemment publié sous le titre L'Homme sans postérité, Le Vieux Garçon est l'une des plus belles réussites de Stifter (1805-1868), étudiant désargenté devenu figure majeure des lettres allemandes, admiré de Nietzsche, Hermann Hesse ou Thomas Mann.

    En stock

    Ajouter au panier
empty