Les nouveautés de la Maison

  • L'inachevé ; entretiens sur la poésie, 2003-2016 Nouv.

    Au travers de son oeuvre, poèmes ou essais, Yves Bonnefoy s'adressait toujours à autrui. Voyant dans la poésie une « poignée de main », selon le mot de Celan qu'il aimait rappeler, il a donc pratiqué l'entretien comme un genre littéraire de grande dignité. La rencontre, par écrit, avec chacun de ses interlocuteurs fut chaque fois l'occasion d'une recherche commune, lors des entretiens sollicités par des revues tout autant que lors de ceux dont il prenait l'initiative avec tel ou tel de ses amis. Dans ce nouveau volume qui fait suite à Entretiens sur la poésie (1972-1990) et à L'Inachevable, Entretiens sur la poésie (1990-2010) sont réunis treize des entretiens des dernières années et un essai, Ut pictura poesis. Sous l'angle de l'expérience poétique et de la manière dont il la comprend, Bonnefoy mène une réflexion sur les grands aspects de l'exister humain : la musique, le souvenir, les figures parentales, les mathématiques, le désir d'unité, le dialogue, le lieu, la peinture, ou l'usage des mots. Il évoque aussi, en quelques occasions, certaines périodes de sa vie et de sa création : ainsi la solitude de son enfance ou les étapes de son rapport avec la musique et les musiciens.

  • La divine comédie de nos vies Nouv.

    « Une seule chose est sure : j'aurais dû dire stop avant. Avoir le courage de parler. Sans le savoir, ma femme et son amant m'ont fait le plus beau cadeau du monde. »

  • Fantômes Nouv.

    Fantômes

    Christian Kiefer

    Été 1945 : lorsque le soldat américain d'origine japonaise Ray Takahashi rentre du front, personne n'est là pour l'accueillir en héros sur les terres de son enfance, dans le nord de la Californie. Ses parents, après avoir été expulsés et enfermés au camp de Tule Lake, vivent désormais à Oakland. Mais Ray veut comprendre pourquoi leurs anciens voisins et amis ont coupé les ponts avec eux, et surtout revoir leur fille Helen, sa petite amie. C'est à ce moment-là qu'il disparaît sans laisser de traces.
    Printemps 1969: de retour du Vietnam, et hanté par les fantômes de la guerre, John Frazier cherche son salut à travers l'écriture d'un roman. En s'emparant accidentellement du destin de Ray, le jeune écrivain ignore tout des douloureux secrets qu'il s'apprête à exhumer.
    En revenant sur l'histoire méconnue de dizaines de milliers de Nippo-Américains internés dans des camps après l'attaque de Pearl Harbor en 1941, Christian Kiefer tisse un drame familial poignant et lumineux, qui interroge notre rapport intime à la mémoire et au passé.

  • Une maison sur l'eau Nouv.

    Yoel Blum, célèbre auteur israélien, se rend à Amsterdam, sa ville natale, pour assurer la promotion de son nouveau roman, et ce en dépit de la promesse qu'il avait faite à sa mère de ne jamais y retourner. En visite au Musée historique juif, il voit un film d'archives où apparaît sa mère tenant un bébé qu'il ne reconnaît pas. Qui peut bien être cet enfant et pourquoi sa mère, aujourd'hui morte, ne lui en a-t-elle jamais parlé ?

    Premier roman traduit en français d'Emuna Elon, écrivaine reconnue et primée en Israël, Une maison sur l'eau remonte le cours du passé et confronte le lecteur aux heures sombres d'Amsterdam, au fil d'un poignant voyage dans le temps et la mémoire. Une réflexion inoubliable sur l'identité et les origines.

  • Les terres promises Nouv.

    Paris, Alger, Tel Aviv, Saint-Petersbourg. De 1964 à 2007, les rêves des Incorrigibles Optimistes embrassent quatre décennies qui portent en elles toutes les promesses de la Terre et toutes les Terres promises.
    Michel Marini a tout juste dix-sept ans et son bac en poche. Il traîne au Cadran de la Bastille, où il joue au flipper en retardant le moment de s'inscrire à la fac. Ses projets ? Rejoindre Camille, partie vivre dans un kibboutz en Israël, découvrir le monde, armé de son Leica, et retrouver Cécile, la bien-aimée de son frère Franck. Communiste convaincu, Franck n'est jamais revenu d'Algérie après sa désertion, préférant consacrer sa vie à changer le monde. Dût-il troquer l'étoile rouge pour le manteau de moine...
    Pris dans le tourbillon de leurs amours et de leurs secrets, les derniers incorrigibles optimistes ont tous au coeur les grandes espérances de cette période pleine de tumulte.
    De la décolonisation à l'effondrement du bloc soviétique, des mirages de la société de consommation aux tentations mystiques, Jean-Michel Guenassia retrace, avec la puissance et la force qui ont fait le succès phénoménal du Club des incorrigibles optimistes, Prix Goncourt des lycéens, l'épopée intime d'une génération. La fresque vibrante et généreuse d'une époque, le récit magistral de nos illusions.

  • Là où le bonheur se respire Nouv.

    Pour Lily, apprentie parfumeuse, les parfums subliment la vie : ils nous construisent, nous éveillent et nous guident. Aussi, quand sa petite soeur Clarisse est hospitalisée à la suite d'une grave chute de cheval, Lily fera tout pour stimuler ses sens et lui redonner le goût de vivre. Sa méthode, retourner sur l'île d'Ouessant, berceau de leur enfance, à la recherche des odeurs chères à Clarisse.
    A l'hôpital, seul Evann, externe en médecine, soutiendra son projet fou et un lien fort naîtra entre eux. Au fil du temps, les deux complices réaliseront que c'est leurs âmes blessées qu'ils cherchent à soigner, car prendre soin des autres, c'est aussi prendre soin de soi.

    Dans ce nouveau roman, inspiré de son quotidien à l'hôpital comme dans Les Yeux couleur de pluie ou Va où le vent te berce, Sophie Tal Men explore avec passion l'univers des parfums et nous fait prendre le large avec une bouleversante histoire d'amour et de résilience qui nous fait du bien.

  • La théorie des aubergines Nouv.

    Lorsqu'elle perd son poste de rédactrice dans une agence de pub, Dija se voit proposer de rejoindre une entreprise d'insertion par la cuisine. L'atmosphère est chaleureuse et sympathique, les effluves délicieux et le casting relevé : il y a Véronique, l'infirmière en burn-out ; Jean, le grand timide ; Gérald, un repris de justice à la petite semaine ; Johnny-Bryan, un altruiste opposé à l'idée même de travail... d'autres personnages non moins attachants et hauts en couleur les rejoindront.
    Sous la houlette optimiste du chef Achour, convaincu des bienfaits de l'esprit collectif et de l'entraide, cette jolie assemblée d'âmes brisées va apprendre à s'apprivoiser en se réconciliant avec les saveurs de la vie.
    On retrouve la lucidité et la verve caustique de Leïla Bahsaïn, prix Méditerranée pour Le ciel sous nos pas, dans ce nouveau roman savoureux et généreux sur l'art de se réinventer. Comme une recette de bonheur pour les temps difficiles.

  • De quoi aimer vivre Nouv.

    « Pour qui ne craint pas la noyade, la lune n'est jamais loin. Elle se reflète dans toutes les eaux, flotte entre toutes les paupières. N'est-ce pas son éclat qui fait briller les yeux des amants et leur donne le pouvoir ensorceleur ? ».

    À partir de simples instants de vie, Fatou Diome scrute les comportements et sonde les coeurs d'une galerie de personnages rêvés ou croisés : qu'ils aient le coeur en berne ou comblé, tous savent, au fond, que l'amour est la grande affaire de nos vies.
    Vingt ans après La Préférence nationale, Fatou Diome renoue avec la nouvelle, genre dans lequel elle excelle, et nous démontre, avec brio et malice, que « chercher le bonheur c'est oser le vertige ».

  • Oeuvres complètes t.1 ; la panne ; le juge et son bourreau ; le soupçon ; la promesse Nouv.

    Auteur iconoclaste à l'humour dévastateur, Friedrich Dürrenmatt (1921-1990) est unanimement reconnu comme l'un des maîtres de la prose allemande contemporaine. D'abord célébré comme dramaturge, il se révèle également un romancier singulier, jouant avec les codes du roman noir pour creuser les thèmes de la corruption et de la culpabilité qui hantent toute son oeuvre.
    Ses héros anticonformistes s'engagent dans des combats sans merci pour dévoiler la vérité, tels l'inspecteur Matthieu qui quitte la police et se lance sur les traces d'un meurtrier d'enfants dans La Promesse ou le commissaire Baerlach qui se fait interner dans une maison de santé pour démasquer un médecin soupçonné d'être un ancien nazi dans Le Soupçon.
    A l'occasion du centenaire de la naissance de Dürrenmatt, ce recueil, préfacé par Amélie Nothomb, réunit quatre de ses plus grands romans - La Promesse, La Panne, Le Juge et son bourreau et Le Soupçon -, des petits chefs-d'oeuvre explosifs d'une extraordinaire modernité.

  • Le grand large Nouv.

    Le grand large

    Christiane Rancé

    Que ce soit pour de grands reportages qui témoignaient des drames ou des magnificences de ce monde, pour ses biographies (Tolstoï, Simone Weil, le pape François, Thérèse d'Avila...) ou par culture familiale, Christiane Rancé a beaucoup voyagé. C'est justement ce goût de l'ailleurs qu'elle interroge dans ce livre. S'agit-il d'une quête de ce « vrai lieu » propre à chacun, comme le lui avait appris, dès ses lectures adolescentes, le poète Yves Bonnefoy ?
    Au fil de récits de voyages vécus comme une expérience intime - sur un cargo de marchandises, en Argentine ou à la poursuite des baleines - Christiane Rancé nous invite à nous interroger sur ce que pourrait être notre « authentique séjour terrestre » selon l'expression de Mallarmé, dont nous éprouvons tous le désir, voire la nostalgie.
    On vibre aux souvenirs d'enfance qui viennent s'inviter dans ces pérégrinations, on pleure les jeunes disparus argentins victimes de la dictature, on se passionne pour la véritable enquête sur les sources du Moby Dick de Melville... et pourtant, au coeur même de cette recherche du « grand large », le temps comme l'espace se retrouvent comme suspendus, emportés dans la trame de cette écriture rare qui touche à l'essentiel.

  • Qu'allons nous faire de ces jours qui s'annoncent ? Nouv.

    Le 9 avril 2018, un escadron de gendarmes mobiles, une pelleteuse et un huissier de justice s'avancent sur la ferme des Cent Noms de Notre-Dame des Landes.
    Hazel, Dorian et leur petit garçon s'y sont installés huit mois auparavant, certains d'y avoir trouvé leur lieu de vie, une communauté de gens voulant bâtir le monde de demain, au plus près de la nature et loin d'une agitation urbaine mortifère.
    Parmi les gendarmes, Bastien, 22 ans, un garçon solitaire qui a enduré les pires épreuves d'une formation de commando et qui revient à peine d'Afghanistan. Deux visions de notre monde en crise se font face. Inconciliables et intègres à la fois. Mais qui finissent par se rejoindre, résonnant de la même peur d'un futur sans avenir.
    Dans ce premier roman puissant, Marguerite Imbert, vingt-six ans, s'empare à pleines mains de notre réalité contemporaine. Fresque sociale, roman politique où se heurtent l'utopie collective et la logique individuelle, peinture subtile des aspirations humaines et de leurs paradoxes, il impose un talent neuf et libre, à l'image des magnifiques personnages qui l'irriguent.

  • Devenir quelqu'un Nouv.

    Devenir quelqu'un

    Willy Vlautin

    A vingt et un ans, Horace Hopper ne connaît du monde et de la vie que le ranch du Nevada où il travaille pour les Reese, un couple âgé devenu une famille de substitution pour lui. Abandonné très tôt par ses parents, il se sent écartelé entre ses origines indiennes et blanches.
    Secrètement passionné de boxe, Horace se rêve en champion, sous le nom d'Hector Hidalgo, puisque tout le monde le prend pour un Mexicain... Du jour au lendemain, il largue les amarres et prend la direction du sud, vers sa terre promise. Saura-t-il faire face à la solitude du ring et au cynisme de ceux qu'il croisera en chemin ? Peut-on à ce point croire en sa bonne étoile, au risque de tout perdre ?
    À travers le portrait bouleversant d'un jeune idéaliste décidé, envers et contre tous, à trouver sa place dans le vaste monde, Willy Vlautin signe un roman pudique qui touche le lecteur en plein coeur.

  • Dans les yeux de Jade Nouv.

    Comment ne pas aimer Jade ? Depuis que la petite siamoise a fait irruption chez lui, le narrateur est chaque jour plus conquis, sa présence lui est devenue indispensable, comme leurs jeux, leurs dialogues et leurs fausses disputes. Mais la nature recèle sa part de cruauté, aussi la chatte et son maître (qui est aussi son valet) vont ensemble traverser une série d'épreuves. À la fois héroïne et muse du livre, Jade nous guide dans sa vie tourmentée de jeune chatte, dans le milieu clos des amoureux de siamois Thaï, avec en toile de fond une société en crise, en pleine mutation. Avec elle surgit un autre rapport au monde, où les frontières entre l'homme et l'animal sont étrangement poreuses, un monde où se tissent des liens mystérieux donnant naissance à une passion fusionnelle faite d'un perpétuel réenchantement. Dans les yeux de Jade est un roman d'amour que seul un écrivain au regard d'ethnologue et au style acéré pouvait célébrer. Patrice Lelorain (Quatre uppercuts, prix de la nouvelle de l'Académie française 2008, Revenants, 2011) est de ces conteurs qui marient le goût de la langue, l'humour et l'art du portrait.

  • La traversée des temps t.1 ; paradis perdus Nouv.

    Cette Traversée des temps affronte un prodigieux défi : raconter l'histoire de l'humanité sous la forme d'un roman. Faire défiler les siècles, en embrasser les âges, en sentir les bouleversements, comme si Yuval Noah Harari avait croisé Alexandre Dumas. Depuis plus de trente ans, ce projet titanesque occupe Eric-Emmanuel Schmitt. Accumulant connaissances scientifiques, médicales, religieuses, philosophiques, créant des personnages forts, touchants, vivants, il lui donne aujourd'hui naissance et nous propulse d'un monde à l'autre, de la préhistoire à nos jours, d'évolutions en révolutions, tandis que le passé éclaire le présent.
    Paradis perdus lance cette aventure unique. Noam en est le héros. Né il y a 8000 ans dans un village lacustre, au coeur d'une nature paradisiaque, il a affronté les drames de son clan le jour où il a rencontré Noura, une femme imprévisible et fascinante, qui le révèle à lui-même. Il s'est mesuré à une calamité célèbre : le Déluge. Non seulement le Déluge fit entrer Noam-Noé dans l'Histoire mais il détermina son destin. Serait-il le seul à parcourir les époques ?

  • La femme aux doigts bleus Nouv.

    Avant de la quitter, Simon a demandé à Iris de lui dessiner un tatouage sur le torse, comme une empreinte indélébile. Désormais seule face au vertige de la rupture, Iris cherche désespérément le souvenir et le goût de sa peau.
    Multipliant les rencontres, elle plonge dans le monde de la nuit au risque de s'y noyer. N'était cette obsession : s'approprier le corps des hommes, parfois contre leur gré, pour graver de ses doigts bleus des signes qu'elle est la seule à pouvoir interpréter...
    Après Latex etc, un premier roman écrit à vingt ans, Margaux Guyon signe un suspense psychologique sensuel et troublant sur notre rapport au corps dans un monde dématérialisé, et sur la violence taboue du désir féminin.

  • Les roses noires Nouv.

    Les roses noires

    Gérard Mordillat

    Cybèle, Nora, Rome, Vivi : quatre femmes, quatre histoires qui représentent chacune une forme de résistance. À la guerre, au fascisme, à la mort, à l'oubli. Quatre roses noires qui n'ont pour arme que leur courage, leur détermination et leur force d'aimer. Ce sont elles les véritables héroïnes de cette dystopie. Entraînant dans leur sillage Orden, un poète réfractaire, poursuivi par la milice armée à la solde de l'ordre nouveau qui gouverne le pays, elles sont les fers de lance d'un réseau de résistance qui prépare une insurrection.

    Dans ce roman politique, engagé, Gérard Mordillat, l'auteur de La Tour abolie et La Brigade du rire, nous parle de la France d'aujourd'hui et d'un monde qui est presque déjà le nôtre : celui de la confiscation des outils démocratiques, de la carte blanche laissée à la police, de la surveillance généralisée, de l'ambiance insurrectionnelle qui ne cesse de croître. L'écrivain des Vivants et les morts va droit au but : « Ce livre d'urgence, il faut le lire comme on boit un alcool fort ! »

  • Le temps de la perte ; deuil et mélancolie d'une mère Nouv.

    « À tout' ! » lui dit son fils en la quittant. Dans la nuit, il meurt dans un accident de voiture. « Depuis cette date, je perds mon fils chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde. Le perdre est mon présent. Pour toujours. ».

    Psychologue-psychanalyste, Catherine Audibert nous fait partager sa douloureuse expérience de mère dans ce récit étonnamment limpide, qui soulève toutes les questions du deuil : le choc d'abord, puis l'obsession qui s'installe, les réminiscences de l'enfant qu'il fut. Entre la culpabilité, les regrets, la mélancolie et la folie tant la douleur submerge, peu à peu, l'écriture libère et accompagne le deuil, un deuil sans fin mais au cours duquel les vivants reprennent peu à peu leur place à côté du mort.

    En déployant l'histoire de vie et de mort qui la lie à son fils, le récit de Catherine Audibert va bien au-delà du témoignage singulier et s'adresser à tous les parents et à leurs proches. Un livre fort, qui chemine jusqu'à la certitude retrouvée de l'amour - et la possibilité d'une vie après.

  • Voix d'extinction Nouv.

    Voix d'extinction

    Sophie Henaff

    2031. La plupart des grandes espèces animales sont en voie d'extinction. Face au péril, Martin, un généticien vétérinaire et prix Nobel, alerte les chefs d'État de la planète réunis en conclave : il faut voter d'urgence un « Traité de protection de la Nature ». Mais les résistances sont fortes et Martin ne fait pas le poids.
    C'est alors que Dieu a une idée géniale : envoyer sur Terre des animaux déguisés en humains pour plaider eux-mêmes leur cause et imposer le traité. Le gorille, la truie, le chien et la chatte sauront-ils faire illusion et se montrer aussi bêtes que les hommes ?
    Dans ce suspense cocasse, l'autrice de Poulets grillés s'attaque à un sujet brûlant d'actualité : la disparition des espèces. Et signe la première comédie écolo du millénaire!

  • Trois voeux Nouv.

    Trois voeux

    Liane Moriarty

    Jamais deux sans trois ! C'est le credo des triplées Lynn, Cat et Gemma. Mais leur trente-quatrième anniversaire pourrait tout changer...
    Il y a Lyn, la soeur raisonnable, qui bataille pour trouver un équilibre entre sa vie de mère, de couple et sa vie professionnelle. Cat, dont tout le monde envie le prétendu mariage parfait. Et Gemma, qui change de job et de fiancé comme de chemise.
    Elles sont soeurs, triplées, soudées. Ensemble, elles ont toujours réussi à surmonter les épreuves de la vie. Jusqu'à cette fête d'anniversaire qui lève le voile sur de dérangeantes vérités. Et menace de les plonger dans le chaos.

  • Tu n'es pas belle, tu es pire ! les plus belles lettres d'amour d'enfants Nouv.

    En fouillant dans sa boîte à souvenirs, Morgane Pellennec a retrouvé un trésor qu'elle avait presque oublié. Une lettre envoyée par son premier amour de colonie de vacances. Le petit mot était drôle, touchant, un peu absurde. Elle s'est alors demandé quelles perles pouvaient bien contenir les boîtes à souvenirs des autres, et en a finalement récolté près d'une centaine ! Ce livre rassemble ces mots d'amours d'enfants et les souvenirs qui les accompagnent.

  • Zita

    Olivier Hercend

    « Ils filaient comme un oiseau avant l'orage, rasant le sol et frôlant les arbres à pleine vitesse. La main de monsieur Leone s'est posée sur son épaule. Sa voix, qui avait disparu dans le grondement, résonnait de nouveau, intense et pressante.
    - Plus vite, accélère. ».

    Italie, été 1922. Une curieuse alliance se noue. D'un côté, monsieur Leone, passionné de compétition automobile, rentré infirme de la guerre. De l'autre, Zita, sa bonne, une fille de la campagne fascinée par la conduite. Leone se met en tête d'en faire une pilote et la propulse sur les routes de Lombardie pour concourir à des prix.
    De course en course, contre les fantasmes de puissance que fait naître la machine et le spectre du fascisme triomphant, Zita affirme son don à la face d'un monde tristement bridé et déploie une autre façon d'être, dans l'osmose et l'abandon avec son bolide.
    Un singulier premier roman qui s'adresse directement à nos sens, où Olivier Hercend explore le cheminement intime d'une femme jusqu'à cette ineffable expérience qu'est l'exaltation de la course.

  • Brèves de solitude

    Sylvie Germain

    Des passants se croisent dans un square, s'observent, se jaugent furtivement. Quelques jours plus tard, forcés à la réclusion, ils se trouvent confrontés à eux-mêmes, à leur vie intérieure et à la part d'inconnu, de vide ou de chaos qu'elle recèle.
    Un soir de pleine lune qui transforme le ciel au-dessus de la ville confinée en un miroir étrange, l'ordinaire des êtres se renverse en extraordinaire et chacun sent sa vie vaciller.
    C'est en remarquable observatrice de ses contemporains que Sylvie Germain nous convie à cette valse mélancolique, éphémère constellation de vivants, où le tragique se mêle à la tendresse et à la dérision, le vertige de l'esseulement à la force de l'amitié.

  • Tout perdre du jour au lendemain. Quitter Paris et les privilèges d'un milieu envié mais impitoyable. Fuir son mari poursuivi pour trafic d'influence. Devenir la proie d'un infernal harcèlement sur les réseaux sociaux et dans la presse parce que « femme de ».
    Dans ce roman contemporain, Anaïs Jeanneret, observant les milieux du pouvoir et leur cruauté, décrit la traque d'une femme prise dans l'engrenage du cyberbashing. Et qui, en choisissant de sortir de l'ombre, s'expose à une violence fatale. Une histoire d'aujourd'hui.

  • «Nous en sommes tous là, à n'avoir pas su retenir ces choses qu'on pensait inoubliables. Les assassins ont tort de revenir sur le lieu du crime. Peut-être qu'elles ont vieilli, hein, Maud, Laetitia et Bébé. Ça serait terrible. Ça serait trop moche. Cette réédition me fait tout drôle. Pardon pour la poussière.» Eric Neuhoff.
    Du charme, de la dérision et beaucoup de nostalgie : Eric Neuhoff, l'un de nos meilleurs écrivains français, et sans doute l'un des plus désinvoltes, nous rafraîchit la mémoire avec ce recueil délicieusement hors d'âge et hors des modes. Les hanches de Laetitia, La petite Française, Un bien fou : trois pépites, légères et graves à la fois.

empty