Slatkine Et Cie

  • Concert sans poète

    Klaus Modick

    En 1905, le peintre Johann-Heinrich Vogeler reçoit, distinction suprême des artistes allemands, la Große Goldene Medaille für Kunst und Wissenschaft pour Ein Sommerabend in Worpswede, Un soir d'été à Worpswede, tableau mythique de l'art-déco kitsch qui tient la part centrale du roman.
    En se rendant à la remise du prix, Vogeler se souvient du phalanstère d'artistes qu'il a créé dix ans plus tôt dans sa villa de Basse-Saxe, à Worpswede, Allemagne du Nord. Il se rappelle l'échec de cette communauté esthétique, son amitié avec le jeune Rilke, « l'âme soeur », et les raisons pour lesquelles il a fini par en caviarder le portrait, qui tenait, et pour cause, la place centrale du tableau.

empty