Jean-Christophe Napias

  • Bucoliques, alternatifs, gourmands ou décalés : 100 lieux pour se sentir vraiment ailleurs... à une heure de chez soi.
    Le Grand Paris est un immense terrain de découvertes pour les curieuses et les curieux. Centres d'art contemporain, maisons d'artistes, musées insolites, cueillettes, bases de loisirs, jardins botaniques... les occasions de se dépayser ou de se cultiver hors de la capitale sont nombreuses - et stimulantes en toute saison. Et nul besoin de voiture quand on peut prendre le métro ou le train !

  • Paris has more to offer than climbing the Eiffel Tower!

    Through 100 addresses, carefully selected for their singularity-unusual museums, timeless brasseries, cool bistros, local markets, soul-filled shops, irresistible pastries, and romantic gardens-urban explorers will find a thousand reasons to walk the streets of Paris again and again, always discovering something new.

  • Pourquoi le jambon-beurre s'appelle-t-il un « Parisien » ?
    Comment épelle-t-on Paris en langage des signes ?
    Où se trouvent les stations « fantômes » du métro ?
    Pourquoi la rue de Rennes ne commence-t-elle qu'au numéro 41 ?
    Combien de ponts traversent-ils la Seine ?

    En 200 sujets, sans suite ni raison, ce petit précis de curiosités parisiennes est un subtil mélange de citations, de statistiques, de notations historiques, géographiques ou architecturales. Il répond à toutes les questions concernant la capitale... et surtout à celles qu'on ne se pose pas !

  • Bucoliques, alternatifs, gourmands ou décalés : 100 lieux pour se sentir vraiment ailleurs... à une heure de chez soi.
    Le Grand Paris est un immense terrain de découvertes pour les curieuses et les curieux. Centres d'art contemporain, maisons d'artistes, musées insolites, cueillettes, bases de loisirs, jardins botaniques... les occasions de se dépayser ou de se cultiver hors de la capitale sont nombreuses - et stimulantes en toute saison. Et nul besoin de voiture quand on peut prendre le métro ou le train !

  •  Pourquoi le jambon-beurre s'appelle-t-il un « Parisien » ?

    Comment épelle-t-on Paris en langage des signes ?

    Où se trouvent les stations « fantômes » du métro ?

    Pourquoi la rue de Rennes ne commence-t-elle qu'au numéro 41 ?

    Combien de ponts traversent-ils la Seine ?



    En 200 sujets, sans suite ni raison, ce petit précis de curiosités parisiennes est un subtil mélange de citations, de statistiques, de notations historiques, géographiques ou architecturales. Il répond à toutes les questions concernant la capitale. et surtout à celles qu'on ne se pose pas !

  • Elles sont placées en début de livre, généralement en page impaire, entre la page de titre et le corps du texte, face au copyright. L'attention qu'on leur prête est sou- vent limitée, tout juste un coup d'oeil, d'autant qu'elles sont dans leur grande majorité - en tout cas chez les auteurs du XXI e siècle - très discrètes... quand elles ne sont pas purement et simplement absentes. Les dédi- caces d'oeuvres, puisque c'est d'elles qu'il s'agit, ont fré- quemment pour destinataire un proche de l'auteur - confrère, ami ou parent, vivant ou décédé - à qui celui-ci entend rendre un discret hommage - « Pour ma mère », « À Pierre », « À Paul », « À Jacques »... - en lui faisant pré- sent de l'ouvrage. Le geste est important pour l'auteur, pour le destinataire (lorsqu'il est en vie) ; il l'est moins pour le lecteur.
    Une anthologie des dédicaces ? L'idée est avant tout de porter un coup de projecteur sur cet élément un peu négligé des livres, et pourtant passionnant quand on commence à s'y intéresser. Elles peuvent nous en dire long sur l'auteur, sur une époque, sur l'oeuvre qu'elles précèdent... Certaines sont de petits morceaux de litté- rature, capables de nous faire sourire, de nous émouvoir, de nous intriguer... Évidemment, le projet d'une telle anthologie se heurte d'emblée à un écueil de taille : la masse, vertigineuse, des millions de livres imprimés. J'ai donc choisi de me concentrer sur la littérature française des XIX e , XX e et XXI e siècles ; de m'en tenir aux dédicaces d'ouvrages, laissant de côté celles qui accompagnent des pièces de poésie, des nouvelles ou des textes pa- rus en revue ; et de conserver en priorité les dédicaces sortant du lot par leur originalité, leur humour, leur charge émotionnelle, leur sens dans l'histoire littéraire.
    Quelques dédicaces antérieures au XIX e sont venues se glisser, ici ou là, que leur singularité a imposées.
    Cette anthologie, qui ne revendique nullement l'ex- haustivité, est à visiter comme un cabinet de curiosités, une collection disparate, pleine de surprises, que cha- cun pourra ensuite enrichir au gré de ses lectures.
    J.-C. N.

  • a ceux qui rêvent de douceur et de sérénité dans un univers dominé par l'agitation et le tumulte, ce petit livre veut donner quelques raisons d'espérer.
    dans les plis de la ville, il se trouve encore des lieux magiques susceptibles d'étancher les soifs de silence et de dépaysement. ces adresses sont de plein air le plus souvent possible, libres d'accès et d'usage pour notre plus grand bonheur. bercé par le pépiement de deux oiseaux ou le délicat bourdonnement d'une abeille, qui songerait à bouder le plaisir d'une halte dans l'un de ces édens oe

  • Je suis l'esclave de mon style. Un style ne se démode pas. Chanel ne se démode pas.

  • Dans les plis de la ville, il se trouve encore des lieux magiques susceptibles d'étancher les soifs de silence et de dépaysement. Ces adresses sont de plein air le plus souvent, libres d'accès et d'usage pour notre plus grand bonheur.

    Bercé par le pépiement de deux oiseaux ou le délicat bourdonnement d'une abeille, qui songerait à bouder le plaisir d'une halte dans l'un de ces édens ?

  • Ce livre numérique est disponible au format ePub à maquette fixe, pour une lecture optimisée sur tablette.

    « Je suis une sorte de nymphomane de la mode qui n'atteint jamais l'orgasme. » K.L Que ce soit dans la presse, à la télévision, à la radio ou sur le Net, Karl Lagerfeld se distingue, on le sait par son sens de la repartie. Caustique, paradoxal et plein d'humour, il lance à tous vents piques et formules, au fil d'une conversation passionnante et totalement libre, sans souci d'en garder la moindre trace.
    C'est tout l'esprit de cette conversation, ce qu'elle dit du style, de la mode, de la gloire, de Chanel, des livres, du monde d'aujourd'hui... et de lui-même, que se sont proposés de recueillir les compilateurs et éditeurs du présent volume dont le célèbre styliste est, avec sa complicité, l'auteur involontaire.
    Se dessine ainsi au fil de ces Karlismes - en même temps que le récit d'une expérience unique - le portrait d'un virtuose de la création, cosmopolite émérite, européen convaincu, lecteur acharné, à l'aise sur tous les continents, devenu une 'icône' non seulement de la mode, mais plus encore d'une culture internationale.
    Karl Lagerfeld inspire la mode des podiums et de la rue depuis plus de quarante ans. Il est directeur artistique de la maison Chanel depuis 1983, de la maison Fendi à Rome, il a également créé sa propre marque, Karl Lagerfeld.

empty