Vanessa Schneider

  • La fille de Deauville

    Vanessa Schneider

    • Grasset et fasquelle
    • 9 Mars 2022

    Une poignée de femmes et d'hommes radicalisés a décidé de mettre la France à feu et à sang. Pour détruire le capitalisme et les classes dirigeantes qui l'incarnent, elle a opté pour la lutte armée. Braquages, attentats à la bombe, et bientôt assassinats, les terroristes frappent puis disparaissent, dans un souffle âcre de tracts, d'explosifs et de terreur. Leur nom de guerre : Action directe.
    En ce mitan des années 1980, la police a placardé leurs visages flous sur les murs de France. Commence alors une traque intense et chaotique menée par des équipes aguerries qui suivent leurs traces du bitume lyonnais aux fermes les plus reculées, des HLM de banlieue aux librairies de la gauche radicale. Luigi Pareno, solitaire et douloureux, méthodique et taciturne, y consacre toute son énergie, sa rage et ses obsessions.
    Une jeune femme à l'air presque sage, toujours vêtue de jeans, occupe particulièrement ses pensées. La police la surnomme « la fille de Deauville » en attendant de mettre un nom sur son visage. Née dans les beaux quartiers, Joëlle Aubron deviendra l'une deux meurtrières d'Action directe. Pareno l'observe à distance, des rues de Paris à la cellule de Fleury Mérogis où elle est un temps incarcérée, d'une planque en Belgique au Loiret enneigé où elle se cache avec ses amis Jean-Marc Rouillan et Nathalie Ménigon. Elle l'intrigue, il la hait autant qu'il s'attache.
    La fille de Deauville est le roman de la colère et du feu, d'une folie révolutionnaire qui sème des cadavres sur sa route, et des rêves d'absolu. Traqués, reclus, les membres du dernier carré d'Action directe s'aiment, se désirent, se déchirent, comme dans l'attente d'une fin inéluctable. La vie de Luigi Pareno semble suspendue à leur capture : même sa douce Chantal finit par s'écarter de lui, tant la violence emporte tous ceux qui l'approchent.
    Vanessa Schneider nous propose aujourd'hui le roman de l'impossible révolution, traversé d'espoir et de cris, mais aussi de mélancolie et de douceur. Paysages et silences, lits tièdes ou pavés brûlants, elle nous embarque avec ces femmes et ces hommes qui se croyaient libres.

  • Tu t'appelais Maria Schneider

    Vanessa Schneider

    • Librairie generale francaise
    • 26 Août 2020

    Tu étais libre et sauvage. D'une beauté à couper le souffle. Tu n'étais plus une enfant, pas encore une adulte quand tu enflammas la pellicule du Dernier Tango à Paris, un huis clos de sexe et de violence avec Marlon Brando.
    Tu étais ma cousine. J'étais une petite fille et tu étais célèbre. Tu avais eu plusieurs vies déjà et de premières fêlures. Tu avais quitté ta mère à quinze ans pour venir vivre chez mes parents. Ce Tango marquait le début d'une grande carrière, voulais-tu croire. Il fut le linceul de tes rêves. Tu n'étais préparée à rien, ni à la gloire, ni au scandale. Tu as continué à tourner, mais la douleur s'est installée.
    V. S.

    En stock

    Ajouter au panier
  • La mère de ma mère

    Vanessa Schneider

    • Points
    • 1 Octobre 2009

    Clara aura longtemps été un mystère.
    Quand elle est hospitalisée, sa fille, partie sans crier gare trente ans plus tôt, accepte enfin de la revoir. Sa petite-fille ne l'a jamais connue. Le moment est-il venu de comprendre les raisons du silence entre sa mère et Clara? Cette rencontre tardive sera aussi une chance unique de renouer avec ses origines noires, de se découvrir un passé qu'elle ne soupçonnait pas.

  • Le pacte des vierges

    Vanessa Schneider

    • Points
    • 28 Août 2014

    A Gloucester, ville portuaire des Etats-Unis décimée par le chômage, dix-sept jeunes filles d'un même lycée tombent enceintes en même temps. La rumeur publique fait état d'un pacte entre les adolescentes, qui se seraient concertées pour concevoir et élever leurs enfants ensemble. Lana, la meneuse, Sue, issue d'une famille très catholique, Kylie élevée par une mère célibataire et Cindy, qui espère bientôt vivre en couple avec le papa, se racontent à une journaliste venue enquêter sur l'évènement.

  • Tâche de ne pas devenir folle

    Vanessa Schneider

    • Points
    • 18 Août 2011

    - Pilier d'une " famille de fous ", Marthe était autrefois belle, adultère, extravagante. Elle avait conservé de son enfance en Roumanie un caractère indépendant. Pourtant, toute sa vie, elle se raccroche à des petits papiers, des mots qu'elle n'a pu dire et que sa petite-fille, Vanessa Schneider, retrouve après sa mort. Des mots comme " Tâche de ne pas devenir folle ".

    - Née en 1969, Vanessa Schneider est journalistique politique. Son premier roman La Mère de ma mère, est disponible en Points.

  • Le jour où tu m'as quittée

    Vanessa Schneider

    • Stock
    • 20 Août 2014

    « Où es-tu mon amour, que fais-tu ? Ton absence me donne des vertiges, je n'arrive plus à marcher droit. Tout se brouille, tout s'enroule. J'aperçois la brume de tes cheveux mousseux, la courbe de ton nez, ta veste élimée dansant sur les trottoirs. Je donnerais tout pour que tu reviennes. » Mais il ne revient pas et ne reviendra pas. Jeanne, divorcée, mère de deux petits enfants, est brutalement quittée par un beau jour d'été, et c'est comme le ravissement de tous ses espoirs, le début d'une longue descente, et surtout le retour de tous ses démons : une mère trop présente, un père absent, une identité fragile qui casse comme du verre. Ressusciter, se reconstruire, aimer à nouveau ?

  • L'homme qui voulait être aimé

    ,

    • Grasset et fasquelle
    • 17 Novembre 2021

    Georges Kiejman est un homme de combat et un survivant, dont l'ascension singulière épouse l'histoire d'un siècle tumultueux. Né à Paris le 12 août 1932 de parents juifs polonais illettrés qui ont fui la misère, il échappe miraculeusement aux rafles et à la déportation. Réfugié avec sa mère dans le Berry, il ne reverra jamais son père, assassiné à Auschwitz en 1943. S'ensuit un incroyable parcours, de la pièce unique dénuée de tout confort qu'il partage avec sa mère dans le quartier de Belleville de l'après-guerre aux ors de la République.
    Rapide, intelligent, cultivé, séducteur, mais aussi implacable et déterminé, il devient un avocat réputé dans les années 1960. Il est à la fois le défenseur du monde de l'édition et de celui du cinéma, l'ami de Simone Signoret et François Truffaut, le conseil de Carlo Ponti et de Claude Gallimard. A cette époque, il fait également une rencontre fondamentale en la personne de Pierre Mendès France que lui présente Françoise Giroud dont il est proche. Il se met au service de PMF dans ses campagnes victorieuses comme dans ses échecs et restera son ami jusqu'à sa mort. Epoux de l'actrice Marie-France Pisier, puis de la journaliste Laure de Broglie, il accède à la notoriété en sauvant de la réclusion criminelle à perpétuité le révolutionnaire et braqueur Pierre Goldman. Il sera ensuite de tous les grands procès -avocat de Malik Oussekine, le jeune étudiant frappé à mort par des policiers en 1986, du gouvernement américain contre le terroriste Georges Ibrahim Abdallah, de Mohamed El Fayed dans le cadre de la mort de Lady Diana, puis de Jacques Chirac et de Liliane Bettencourt. A la fin des années 1980, il lie une relation de confiance avec François Mitterrand sous la présidence duquel il sera trois fois ministre et avec lequel il partagera vacances, week-end et conversations sur la littérature.
    Pour la première fois, Georges Kiejman accepte de raconter. Portraits, choses vues, secrets, dialogues... Au carrefour des arts, de la justice et de la politique, grand amoureux des femmes à qui il rend un hommage pudique, il lève le voile sur ce que cachent sa robe noire et son intelligence ironique : un homme qui voulait être aimé.
    Ce texte, étincelant, joyeux, traversé d'ombres et de mélancolie, a été écrit par Vanessa Schneider, romancière, grand reporter au Monde, en complicité intellectuelle et littéraire avec Georges Kiejman.

  • Patrick Buisson fut le conseiller le plus influent de Nicolas Sarkozy - son âme damnée. Mais son emprise s'étendait bien au-delà des grilles de l'Élysée : au sein des ministères, dans les couloirs des rédactions, au sommet des partis. Dans le sillage de cet idéologue d'extrême droite, une cohorte de bannis de la République a retrouvé la route du pouvoir.
    Après l'état de grâce, le chemin de croix : Pauline de Préval, sa muse, l'abandonne. Georges, son fils, se rebelle. Nicolas Sarkozy est battu à la présidentielle. Rattrapé par un petit dictaphone caché dans sa poche, Patrick Buisson se retrouve au coeur de l'affaire des écoutes de l'Élysée. De courtisé, il devient infréquentable.
    L'homme de l'ombre n'a pas pourtant pas disparu. Proche d'Éric Zemmour et de Philippe de Villiers, inspirateur de Laurent Wauquiez, il continue de diriger la chaîne Histoire et n'a qu'une idée : se venger de Nicolas Sarkozy en provoquant sa chute, faire exploser la droite pour la reconstruire à sa manière : unie, identitaire et catholique.

    Édition augmentée Ariane Chemin et Vanessa Schneider sont grands reporters au Monde.

  • Le mauvais génie

    ,

    • Fayard
    • 18 Mars 2015

    Patrick Buisson fut le conseiller le plus influent de Nicolas Sarkozy. Son âme damnée, un oracle capable d'un coup de formule magique d'inverser la courbe des sondages. Mais son emprise s'étendait bien au-delà des grilles de l'Élysée, dans les couloirs des rédactions, au sommet des partis. Dans le sillage de cet idéologue d'extrême droite, une cohorte de bannis de la République a retrouvé la route du pouvoir.
    Après l'état de grâce, le chemin de croix : Pauline de Préval, sa muse, l'abandonne. Nicolas Sarkozy est battu à la présidentielle. Georges, son fils, se rebelle. Voilà Patrick Buisson rattrapé par un petit dictaphone caché dans une poche de sa veste.
    Qui tire les ficelles de ce roman d'espionnage où se croisent abbés de cour, journalistes dociles, Jeanne d'Arc belliqueuses et ministres courtisans ? Passions contrariées, confidences trahies, mais aussi revanche sur l'histoire, autant d'ingrédients qui façonnent le destin maudit de Patrick Buisson.

  • Réunions de cabinet, soirées privées, conseil des ministres, L'énigmatique M. Hollande nous invite à une visite inédite de l'Élysée au fil des textes de Vanessa Schneider et des photos de Jean-Claude Coutausse.
    Le Président leur a donné accès aux coulisses du Palais comme aucun Président de la Ve République ne l'avait fait jusque-là avec des journalistes. Les portes leur ont été largement ouvertes, du bureau du Président aux cuisines du Château, de la salle du conseil des ministres à son antichambre, du cinéma à l'aile privée, et les auteurs ont pu saisir des moments de vérité qui n'étaient pas forcément maîtrisés.
    À travers les thématiques d'un presque quotidien présidentiel, on passe des sujets les plus politiques (cellule diplomatique, relations avec les ministres) à son rapport à Ségolène Royal et Valérie Trierweiler, et au fonctionnement de l'Élysée, véritable entreprise qui compte 840 employés. En fil rouge, personnage insaisissable, le Président, qui est passé d'une côte de popularité historiquement basse à une remontée sensible au début de l'année suite aux attentats à Charlie Hebdo, reste imperturbable.
    Dans une paradoxale intimité, une plongée au coeur d'une machine étonnante.

empty