La truite

À propos

«C'est par son rire enfantin que Frédérique fit son entrée dans notre vie à tous, un soir de juin 1960, au bowling du Point-du-Jour.» Il y avait là Rambert et Lou sa vieille épouse, Saint-Genis et Mariline sa maîtresse, une bande d'amis, riches et puissants, liés les uns aux autres par des intérêts d'affaires et toutes sortes de complicités. Et l'auteur, immédiatement fasciné par Frédérique.
Ce soir-là, elle «arnaque» les joueurs du bowling. Comme une truite, elle glisse entre les doigts. Elle accompagnera Saint-Genis jusqu'en Californie, mais lui échappera, promet à Rambert de vivre avec lui, mais s'enfuit et provoque sa chute.
L'auteur essaie de comprendre, interroge Rambert, Saint-Genis. À l'âge de quatorze ans, Frédérique avait fondé une société secrète, aux rites aussi étranges que ceux des clans primitifs. Avec les années, seule Frédérique est restée fidèle au serment de sa jeunesse. Cela suffit-il à expliquer son pouvoir?
L'auteur peu à peu découvre Frédérique dans toute sa singularité, tandis que le roman continue à se vivre sous ses yeux.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070421107

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    145 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Roger Vailland

En 1928, Roger Vailland (1907-1965) entame une carrière de journaliste, voguant entre les grands reportages (Balkans, Proche-Orient, Abyssinie) et la vie nocturne de Montparnasse. En 1942, il entre dans la Résistance et entreprend la rédaction de son premier roman, Drôle de jeu (prix Interallié 1945), qui paraîtra à la Libération. Anticonformiste, libertin et humaniste, Roger Vailland est notamment l'auteur de La Loi (prix Goncourt 1957), 325 000 francs, Les Mauvais coups, Beau masque, Éloge du cardinal de Bernis et La Truite.

empty