À propos

Ouvrage réalisé à l'occasion de la réouverture de l'Apothicairerie de l'Hôtel-Dieu-le-Comte.

Au milieu du 12e siècle, Henri Ier dit le Libéral, 9e comte de Champagne (1127-1181, comte à partir 1152), fonde sur un terrain jouxtant son palais, un nouvel hôpital nommé Hôtel-Dieu Saint- Etienne qui deviendra plus tard Hôtel-Dieu-le-Comte. A cette époque, à Troyes, plusieurs Hôtel-Dieu existent déjà, multiplication due en partie à la grande prospérité de la ville grâce aux Foires de Champagne. Cette apothicairerie d'hôpital a servi de pharmacie jusqu'en 1962.
Ouverte au public depuis 1976, elle se compose de la « grande salle », pièce où les produits et plantes destinés à l'élaboration des remèdes étaient conservés et du « laboratoire », pièce attenante où les médicaments étaient préparés.
Classé aux Monuments historiques, cette apothicairerie présente des faïences, mortiers, objets liés à la médecine et une exceptionnelle collection de boîtes peintes. Les boîtes médicinales représentent la plus grande originalité de la collection et forment un ensemble unique en France, tant par la quantité que par la qualité des décors. Ces 319 boîtes en bois peint réparties sur six niveaux d'étagères, conservaient séchés les produits de base d'origine végétale, animale et minérale, avant qu'ils ne soient réduits en poudre et transformés en remèdes.



Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9789461616890

  • Disponibilité

    À paraître

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    25 cm

  • Largeur

    21 cm

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré   Relié  

empty